Association DJAZAIROUNA des victimes du terrorisme ---

Nos projets :

* Projet de Prise en charge psychologique et juridique :
Ce projet est mis en place en partenariat avec la région de Sardaigne Italie.
Prise en charge psychologique:
Depuis 1997 l’association a assuré un suivi psychologique pour les enfants en partenariat avec d’autres associations, et depuis octobre 2004 jusqu'à octobre 2006, 30 enfants et 20 mamans ont bénéficié d’un suivi psychologique par 02 psychologues et une assistante sociale qui coordonne et assure le bon suivi psychologique et le besoin social.
Afin d’obtenir de meilleurs résultats vers le rétablissement des enfants et adolescents traités, la  prise en charge psychologique a été  accompagnée telle que  recommandé par les professionnelles ;  d’activités de loisir et de divertissement et des  colonies de vacances organisées en partenariat avec des associations européennes pendant les périodes estivales :
-  en Algérie pour 740 enfants : A  savoir :
 300 enfants en 1997,  100 enfants en 1998 ,  150 enfants en 1999,
 120 enfants en 2000,  90 enfants en 2001,  50 enfants en 2003, 40 enfants en 2004, 100 enfants en 2005,  60 enfants en 2006 et 50 enfants en 2007.
-  Organisation de colonies de vacances en Europe au profit de  groupes de 10 à 30 enfants, en France et en Italie en 1998 - 1999 – 2000 -  2003- 2004- 2005 et 2006.
Envoi en Tunisie de 30 enfants en 1999.
- Excursion d’une journée vers le bord de mer par groupe de 50  enfants accompagnés d’adultes pendant les grandes vacances des années 98-99-2000-2005-2006-2007 et 2008.  

 
* Projet de parrainage des enfants victimes de terrorisme :
Ce projet est mis en place en partenariat avec COSAS Italie.
Il est suivi par une assistante, qui commence par un recensement des enfants des familles victimes du terrorisme nécessiteuses, et arrête une liste nominative de ces enfants, et l’envoyée au responsable de COSAS, pour la sélection des enfants choisies par les familles italiennes voulant parrainer ces enfants. Et chaque année une dizaine à trentaine d’enfants est parrainée par des familles italiennes de Cagliari.
Le parrainage couvre tous les besoins nécessaires de l’enfant pendant la période de parrainage, et cela par le suivi par l’assistante sociale de l’association, en effectuant des visites chez enfants parrainés, notant leurs besoins.
COSAS et quelques membres des familles parrainant des enfants, accompagnés par l’assistante sociale, font des visites une fois à deux fois aux enfants parrainés, pour voire la situation des enfants choisi et les besoins de ces enfants, aussi voire s’ils ont besoin d’être parrainer la prochaine fois.
L’assistante fait un rapport  annuel d’état de parrainage des enfants.

Projet centre de documentation DHAKIRA :
Ce projet est soutenu par  l’initiative Européenne pour la Démocratie et les Droits de l’Homme ; Programme des micros projets pour la démocratie et les droits de l’homme en Algérie. Campagne 2 : Encourager une culture des droits de l’Homme et ce la en date du 01/02/2007
Le but de ce projet : promouvoir les connaissances de droit humain pour une meilleure  
Citoyenneté
Les objectifs globaux :
- Informer les victimes du terrorisme, les jeunes de la Mitidja et les étudiants sur les droits humains et les conventions internationales ratifiées par l’Algérie à travers la bibliothèque mise en place, qui contient des ouvrages sur les droits humains, pour développer les connaissances des victimes de la Mitidja sur les droits humains et sur les conventions internationales ratifiées par l’Algérie ainsi que  sur les violations des lois à travers le monde pour avoir une ouverture sur les expériences des autres, pour qu’il n’y aura pas d’autres actes de violation à l’avenir et pour développer la réflexion chez les jeunes pour ne pas être une cible facile.
- La mise en place d’un fichier qui donne la possibilité aux victimes d’inscrire des données sur ce qu’elles ont subi, elles et  leurs proches. Rendre public en premier lieu ce qui s’est passé réellement en Algérie sur les drames que les victimes ont endurés, avec  toutes les  violations de leurs droits, dans la région de la Mitidja, ensuite dans les autres régions de l’Algérie. Pour que la société  reconnaisse leur  souffrance et leur résistance.  
- Apprendre aux victimes du terrorisme à réagir  selon les lois en vigueur après avoir acquis des connaissances en droits humains,  par le biais des ateliers réalisés au profit des victimes.
- Formation au profit des jeunes dans le document audio visuel.
LE CENTRE DE DOCUMENTATION englobe :
- la mise en place d’une bibliothèque
- Création d’un Site Internet
- Organisation d’Ateliers d’informations et de formation
- Mise en place d’un fichier des victimes du terrorisme
- Ecoute et recueil des témoignages des victimes du terrorisme.
- Information et orientation des victimes sur leurs droits et les droits humains internationaux.
- Organisation d’espace de paroles et d’écriture et plaidoyers :
- Réalisation de documentaires sur le terrorisme, projection et débats.
- Formation de 20 jeunes dans l’audiovisuel (autour des thèmes droits humains et victimes du terrorisme)

Depuis l’installation de ce projet :  
- Djazairouna a mis en place une bibliothèque qui contient des livres en droits humains et autres documents en Droits Humains, psychologie, sociologie, littérature… etc et cela en langue de français et arabe, et même en d’autre langues comme ; l’Anglais, l’Italien … etc
Le nombre des livres est arrivé à 2000, .
- Djazairouna a recueilli et rendus disponibles aux chercheurs 80 témoignages de femmes et 20 témoignages d’hommes victimes du terrorisme ou de leurs proches pour sauvegarder la mémoire de ces victimes (vidéos, enregistrements or témoignages écrit).
- DJAZAIROUNA a enregistré plus de 500 dossiers de victimes du terrorisme ou familles de victimes du terrorisme,  ce qui aide aussi à préserver la mémoire des victimes du terrorisme, pendant la dure période qu’a vécu l’Algérie.
- DJAZAIROUNA a formé plus d’une cinquantaine de jeunes en montage vidéo et photo shop.
- La cellule d’écoute (qui contient trois psychologues et deux juristes) a compté plus de 50 patients et plus de 60 personnes qui ont besoin d’orientation et d’aide juridique (pensions, requêtes, demandes de logement, lettres de recommandation, demande d’emploi …)   
- DJAZAIROUNA a organisé quatre atelier dont les thèmes sont : le terrorisme et le poste terrorisme en Algérie, les conventions internationales ratifiées par l’Algérie et leurs application, les étapes de la législation en Algérie
- DJAZAIROUNA a organisé des journées de commémoration des attentats terroristes, aussi bien sur le territoire de la wilaya de Blida, qu’en dehors de la wilaya.

Projet « ensemble contre les violences faites aux femmes et aux enfants »
Ce projet est soutenu par l’Agence de développent social ONGII  en date du 01/08/2008
Le but de ce projet : Amélioration de la prise en charge des femmes et enfants victimes de violences  de la ville de Blida et de ses environs.
Les objectifs globaux :
- Susciter un débat public sur la violence faites aux femmes et aux enfants.
- Contribuer à l’amélioration de la condition de la femme et de l’enfant.
- Etablir un état des lieux sur les violences subites par la femme et l’enfant.
- Attirer l’attention des autorités compétentes sur la situation de la femme et de l’enfant.
- Conduire les autorités à l’application des lois favorables existantes et à travailler ensemble pour le changement des lois discriminatoires
Les activités du projet :
R1 La prise en charge des femmes et des enfants est assurée
 R2 Une campagne pour la prise de conscience de la cellule familiale sur les droits de la femme et de l’enfant est réalisée.
 R3 Une base de données sur les violences faites aux femmes et eaux enfants dans la wilaya de Blida est créée   
Dès l’installation du comité du pilotage, deux juristes et deux psychologues ont commencé à recevoir des femmes et des enfants victimes de la violence. Les psychologues font le suivi psychologique pour les patients et les juristes les informent sur leurs droits et les orientent.
Une équipe de sortie composée d’une animatrice, deux juristes et deux psychologues, a établi un planning des sorties de sensibilisation aux écoles, aux collèges et aux lycées.   

 
Projet « Apprendre et Agir »
Ce projet est soutenu par  l’Ambassade de Canada pour l’année 2008-2009.   

Les objectifs :
* Former 20 jeunes de la wilaya de Blida pour  l’accès à un emploi.
* 15 femmes bénéficieront des cours d’alphabétisation.

Les activités du projet :
 Le projet a débuté en mois d’octobre 2008 par les inscriptions des gens intéressés après avoir été informés.  

-    Organisation deux sessions de formation en informatique dont la duré de chaque est de 02 mois, la première a commencé en mois de novembre 2008 et la deuxième en mois de janvier, et cela pour une quinzaine de jeunes en chaque session.
-    Organisation d’une session des cours d’alphabétisation pour une quinzaine de femmes en mois de novembre 2008.
-    Organisation des séances de soutien en langues de français pour une quarantaine d’enfants scolarisé (primaire- moyen- secondaire)
-    Organisation des séances de soutien en langues de d’anglais pour une quarantaine d’enfants scolarisé (primaire- moyen- secondaire)
Le projet est en cours d’exécution et l’association reçoit toujours les inscriptions des jeunes, des femmes et des écoliers pour les cours et les formations.

Hébergement par : © RANAHNA.DZ